Didactique des langues-cultures

Coordonnateur : Tayeb Bouguerra

Les deux sous-axes présentés ci-dessus articulent divers programmes de recherche: depuis des programmes qui courent sur l’ensemble de la période contractuelle jusqu’à des micro-programmes mobilisant un seul chercheur et limités dans le temps et l’ampleur du corpus construit et traité. Ils se situent dans les prolongements des recherches du précédent contrat.

 

1. Les pratiques d’enseignement/apprentissage des langues

Responsable : Gisèle Pierra

Les recherches porteront sur le français principalement, langue étrangère, seconde et maternelle sans exclure d’autres horizons didactiques, concernant d’autres langues (anglais, espagnol notamment).

 

1.1. Recherche sur enseignement des langues et pratiques artistiques

La problématique des « arts du langage », explorée dans l’actuel contrat,  va être poursuivie du côté de la mise en voix du poème et des pratiques théâtrales, où la parole et le corps s’articulent dans un rapport vivant du sujet au langage. Ce questionnement sur l’expression scénique du sujet de la parole en langue/culture étrangère permet de réfléchir à la relation complexe entre la subjectivité de l’apprenant (ses affects, ses émotions, sa créativité), l’expérience artistique coopérative de la parole et du corps, et les acquisitions linguistiques et culturelles plurielles qui en découlent grâce à la mise en rapport à des œuvres. Les recherches conduiront à de nouvelles théorisations et à des propositions méthodologiques précises adressées à de futurs enseignants de FLE. L’hypothèse est avancée qu’un accès esthétique à la parole en langue nouvelle peut s’appliquer à diverses situations pédagogiques (enfants, adolescents, adultes). De nombreux documents vidéos de spectacles  d’étudiants et de travail d’ateliers de théâtre seront analysés ainsi que des interviews. Un ouvrage est en cours. Une collaboration avec les autres axes de l’équipe sera envisagée dans le cadre de séminaires et de colloques. Un travail de recherche sur l’utilisation de la chanson et du cinéma en classe de FLE, déjà entamé précédemment, sera poursuivi avec en particulier la mise en relation du texte de chanson et des compétences linguistiques, notamment phonétique et lexique.

(Pierra G., Demougin F. Yasri-Labrique E, Gardies P.).

1.2. L’enseignement des langues de spécialité

La recherche portera sur deux langues de spécialités : l’espagnol et le français. Pour l’espagnol, l’objectif est à vocation théorico-pratique : il s’agit de promouvoir toutes les recherches en  didactique de l’Espagnol de Spécialité et de l’Espagnol LANSAD (Langues pour spécialistes d’autres disciplines) pour accueillir des doctorants, ce qui constituerait une première en France. Ce volet sera soutenu par le GERES (Groupe d’Etude et de Recherche en Espagnol de Spécialité, www.geres-sup.com), ce qui permettra une ouverture à l’international.

Pour le français, la recherche s’appuiera sur un réseau de jeunes enseignants et débutants chercheurs qui se constituent en réseau actuellement sous la houlette du Centre Régionale pour l’Enseignement du Français en Asie-Pacifique et développent une série de recherches-actions sur l’enseignement du français du tourisme (Vietnam, Thaïlande) et du français de l’économie (Vietnam). Les recherches porteront plus particulièrement sur l’élaboration de référentiels et de curricula.

Un autre aspect qui sera interrogé sera le Français sur Objectif Universitaire, en cette période où la mobilité internationale va croissant et que les universités françaises continuent de constituer des pôles d’attractivité notamment pour les étudiants asiatiques ou sud-américains. Des travaux déjà entamés dans le cadre du Réseau Latinus ou dans d’autres cadres, seront poursuivis. Il s’agit en effet de réfléchir aux enjeux locaux, nationaux et internationaux du Français sur Objectif Universitaire et aux différentes déclinaisons qui peuvent en découler et que nous regroupons à ce jour sous l’appellation Français Pour l’Université. (Iglesias-Philippot Y., Bouguerra T., Gardies P., Yasri-Labrique E., Maurer B.).
1.3. Didactique du FLS en contexte africain : articulation avec les langues africaines, didactique de l’oral, curricula

La didactique du FLS fait est un des terrains sur lesquels DIPRALANG a une reconnaissance internationale depuis les travaux de P. Dumont sur le français langue africaine, M. Verdelhan qui a conceptualisé le français langue de scolarisation et avec, plus récemment le dépassement proposé par B. Maurer de la pédagogie convergente en didactique intégrée.

Les recherches en cours, dans le réseau ELAN (Maurer B., Miled M.) concerne l’apprentissage intégré de la lecture en langues africaines et français. A l’horizon de deux  ans, les questions vives que nous aurons à explorer seront autour de la construction  d’une didactique des langues africaines comme langue première, ainsi que la production de curricula en didactique intégrée. Autant de chantiers, avec la production d’outils pour la classe, qui continueront à assurer le leadership national de DIPRALANG (seul laboratoire français investi dans ce projet international) dans ce domaine de recherche. (Maurer B, Miled M.).

 

2.2. Recherches sur les manuels scolaires

Responsable : Maurer B.

Le bilan fait apparaître l’importance des études sur les manuels scolaires dans l’identité de l’équipe, un domaine sur lequel peu de laboratoires travaillent et qui a de fortes implications sociales en France comme à l’étranger. Outre le programme transversal, à orientation identitaire, les manuels feront l’objet de trois programmes s’intéressant plus au versant didactique et méthodologique.

 

2.1. Manuels, école et société

Dans la continuité des travaux antérieurs et en poursuivant une collaboration pluri-disciplinaire avec le CEDRHE et la Faculté d’Education-UM2, on continuera à explorer la manière dont les  manuels scolaires traitent certains faits de société, en France et dans le bassin méditerranéen en particulier.  Comment la complexité du manuel scolaire articule-t-elle transmission des connaissances, formation méthodologique, représentations idéologiques, contraintes éditoriales, souci de pédagogie ? Les exemples d’étude envisagés porteront sur certains rapports de l’école et du pouvoir (guerres, colonisation). (Verdelhan M., Maurer B, Demougin P.).

 

2.2. Etude de la composante linguistique dans les manuels communicatifs et actionnels

Les approches communicatives, puis actionnelles, ont fait passer au premier plan des préoccupations des didacticiens les compétences de communication, bouleversant la place traditionnellement accordée aux compétences linguistiques. La promotion des études de types culturelles et interculturelles pourrait aller dans le même sens, de même que, plus récemment la définition assez large du concept de plurilinguisme qui s’accommode de compétences linguistiques très partielles. Dans ce contexte général, une étude sera entreprise des manuels les plus récents pour voir le traitement et la place qu’occupent les composantes morphosyntaxique, lexicale, phonétique de la langue dans des manuels français mais aussi, dans une optique comparatiste, venus d’autres horizons didactiques (Europe de l’Est, Allemagne, Asie). Cette recherche débouchera sur une définition pratique des approches actionnelles. (Gardies P., Maurer B., Bouguerra T.).

Les commentaires sont fermés.