Séminaire de l’EA-739 DIPRALANG

Lundi 23 janvier, 17h salle Jourda

Djamel Zenati (Professeur certifié en lettres modernes, Escoliers de la
Mosson, Montpellier) :

Réforme du collège : principes éthiques et limites politiques 

L’instituteur et le prêtre sont-ils, par la nature même de leur ministère, réfractaires à toute tentative de réforme ? Craignent-ils la  mise en débat de leur magistère ? Est-ce là la seule raison qui provoque la crispation et alimente les  débats qui accompagnent la réforme du collège et les nouveaux  dispositifs qu’elle met en branle ? En quoi ces derniers sont -ils novateurs ? Impliquent-ils une simple correction des règles existantes ou une rupture visant à la fois à réorganiser et améliorer le  fonctionnement du collège, et à ancrer une conception rénovée de la citoyenneté et de la société ? Ainsi posées, ces questions déboucheront sur l’examen du principe égalitaire de cette réforme confrontée au libéralisme ambiant, et des moyens politiques mis à son service.Cette intervention s’articule autour de deux moments. Un premier, à  visée générale, exposera le principe qui préside à la genèse de cette  réforme ; et un second, à visée particulière, qui s’attachera à montrer les modalités de sa mise en œuvre dans le cadre de l’enseignement du français et des langues étrangères, régionales et anciennes.

Jean-Jacques Richer (Pôle SIUN – CFOAD, Université de Bourgogne) :

Pour une reconceptualisation de la didactique du FOS

En France, le modèle d’élaboration de formations en Français sur Objectifs spécifiques (désormais FOS) de Mangiante et Parpette (2004),  avec ses cinq étapes : /la demande de formation// /l’analyse des besoins// /la collecte des données// /l’analyse des données//
/l’élaboration des activités/, est utilisé d’une manière réductrice, sans aucune distance critique, comme s’il était intangible. Or ce modèle comporte d’une part un certain nombre de notions problématiques sur lesquelles il convient de revenir, ne serait-ce qu’en
rappelant certaines critiques déjà anciennes, mais toujours pertinentes, et d’autre part des manques. L’étude de ces notions problématiques et de ces manques constituera le premier temps de mon intervention. De plus, le modèle de Mangiante et Parpette minore fortement l’ingénierie pédagogique en assimilant la méthodologie du FOS à celle de  l’Approche Communicative. Toutefois, un certain nombre d’apports de la  linguistique, et de la sociologie, de l’ergonomie, de la psychologie du  travail ouvrent la possibilité de développer la Perspective actionnelle seulement esquissée par le /Cadre européen de référence/ (Didier, 2001) afin qu’elle trouve dans le FOS son terrain d’exercice privilégie, ce que je développerai dans le second temps de mon intervention.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.